Les utilisateurs gays de Airbnb subissent plus de discrimination que les couples hétéros

14 days ago — 2 min read — Pas de commentaire
By Julie Baquet

Une récente étude irlandaise démontre que les couples homosexuels subissent plus de discrimination que les coupes hétéros lorsqu’ils veulent réserver un appartement sur le service de location d’hébergement Airbnb.

Bien que la politique de Airbnb œuvre pour que ses hébergeurs soient LGBT friendly et malgré l’engagement de la firme pour le mariage pour tous en Australie, force est de constater que ses hôtes ne sont pas dans la même optique.

C’est en tout cas le constat qui sort d’une récente étude réalisée en Irlande. Deux chercheurs du Trinity College à Dublin ont mené une enquête. Ils ont créé quatre comptes différents sur le site pour des demandes de locations : un couple masculin de même sexe, un couple féminin de même sexe et deux couples masculins et féminins de sexe opposé (un homme faisant la demande d’hébergement et inversement). Au total, 794 messages identiques de demande d’hébergement pour un week-end dans la région de Dublin ont été envoyées.

A lire :  Les 8 villes les plus LGBT friendly des USA

Les résultats sont édifiants : le couple masculin de même sexe a connu le pire résultat, soit 20 à 30% de réponses de moins que pour les relations de sexe opposé. Le couple féminin a reçu une réponse quasi au même niveau que les couples hétéros mais elles ont subi un peu plus de refus d’hébergement.

airbnb

Ce tableau montre les réponses que chaque couple a reçu : relations homosexuelles (SSR) et relations hétérosexuelles (OSR). Tous les couples ont soit un oui (Y), un non (N), une demande pour « plus d’informations » (MI) ou pas de réponse (NR).

Airbnb LGBT friendly

L’Irlande, premier pays à avoir légalisé le mariage homosexuel par référendum ne fait donc pas figure d’exemple. Airbnb a pourtant entamé une politique LGBT friendly depuis l’année dernière.

Le site de la plateforme d’hébergement affiche même une politique de non-discrimination où chaque utilisateur doit s’engager à travailler avec tous les voyageurs, « quels que soient la race, la religion, l’origine nationale, le handicap, le sexe, l’identité de genre, l’âge et l’orientation sexuelle ».

 

Vous aimerez aussi

Les 5 villes gay à visiter avant la fin de l’année

Share this article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next PostJiftip : le scandaleux « préservatif-sticker» qui ne protège ni des IST ni des grossesses Previous PostStar Wars 8 aura-t-il son premier personnage LGBT ?