TOP 10 mondial des villes LGBT 2017. Et Paris est classée…

5 months ago — 2 min read — Un commentaire
By Tristan Barriere

Alors que le mois des fiertés vient de se terminer, une grande enquête a été lancée par Nestpick sur les villes où il fait mieux vivre LGBT.

Des milliers de destinations ont été testées à travers un cahier des charges assez stricte : “Pour qu’une ville soit très bien classée en tant que destination LGBT, nous avons déterminé qu’elle se devait d’offrir des possibilités multiples et intéressantes niveau rencontre, avoir une vie nocturne alternative et vivante, des habitants ouverts d’esprit et de faibles taux de crime de haine”, nous explique l’enquête lancée par Nestpick

“Nous avons aussi pris en compte les lois nationales affectant les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres, telles que le droit au mariage et à l’adoption.”

Et pour finir, le directeur de l’étude nous précise que “ce n’est pas une coïncidence si les villes les plus trépidantes du monde ont une forte communauté LGBT, ce qui contribue au dynamisme, à l’ouverture et à la prospérité qui définissent des endroits tels que Madrid, Amsterdam ou Berlin.”

Alors où se situe la France dans ce classement ? On pense bien sur à Paris, mais aussi à Lyon avec une forte communauté homosexuelle. Et bien surprise !  Aucune trace de ses villes dans le top 10… Nous y étions presque car la ville de l’amour est en onzième position alors que celle des lumières se classe seulement quatorzième.

 

Voici donc le top 10 des villes LGBT au monde pour 2017 : 

1. Madrid, Espagne

2. Amsterdam, Pays-Bas

3. Toronto, Canada

4. Tel Aviv, Israel

5. London, Royaume-Uni

6. Berlin, Allemagne*

7. Brighton, Royaume-Uni

8. Barcelona, Espagne

9. New York City, U.S.A.

10. San Francisco, U.S.A.

 

A lire

Les pays européens les plus gay-friendly où il fait bon travailler

 

Share this article

Comments

Elahëenn dit :

 » “Nous avons aussi pris en compte les lois nationales affectant les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les personnes transgenres, telles que le droit au mariage et à l’adoption.”  »

Surtout, citer l’existence des personnes trans pour se faire une caution, mais pas leur 30-40 ans de revendications…

N’oubliez juste pas que ce sont les personnes trans qui ont lancé les mouvements de contestations 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next PostRetour sur la Pride de Berlin et son charme germanique ! Previous PostDes chorales homos empêchent les manifs homophobes aux USA