Jiftip : le scandaleux « préservatif-sticker» qui ne protège ni des IST ni des grossesses

3 months ago — 2 min read — Pas de commentaire
By Jérémy Patinier

A quoi peut servir un « préservatif » qui ne préserverait ni des IST, comme le VIH, ni des grossesses non-désirées ? A part faire de la publicité pour sa marque, on ne voit pas trop. Ça tourne au bad buzz pour le Jiftip, un autocollant que d’aucun ont présenté comme une « alternative » à la contraception.

L’idée serait séduisante s’il elle n’était pas si dangereuse : il s’agirait de « boucher le pénis » avec un autocollant, sorte de languette comme sur les Flamby, qui éviterait le liquide pré-séminal et le sperme de vous infecter, si la personne est porteuse d’une IST.

 

Surfant sur la bonne excuse du « j’ai moins de sensations avec un préservatif » (alors même qu’il en existe des imperceptibles de quelques microns d’épaisseurs), ce « gadget » avoue lui-même, sur son site internet « ne pas être efficace contre les IST, ni les grossesses non-désirées » dans le cadre d’un rapport hétérosexuel. Mais il oublie plusieurs facteurs :

  • Ce stickers peut se décoller, et les virus ou le sperme peuvent passer, sans que vous ne vous en rendiez compte. Surtout s’il est mal appliqué…
  • Une éjaculation pourrait le décoller, et passer à travers, et ça servirait à quoi, finalement… ?
  • Les personnes ayant le VIH, sous traitements, dont la charge virale est indétectable sont non-transmissibles. Les gens qui prennent la PreP ne peuvent pas attraper le VIH, ni l’hépatite A quand ils sont vaccinés, par exemple…
  • Il existe des préservatifs imperceptibles de quelques microns d’épaisseurs, dont nous parlions ici (oui, on se repète pour la bonne cause).
  • Les infections telles que la syphilis, la chlamydia ou l’herpès génital se transmettent par simple contact, que ce soit avec la peau ou les muqueuses.

 

A LIRE AUSSI

L’épidémie de VIH chez les jeunes gays français est «extrêmement préoccupante» !

Santé : le TasP (traitement en prévention du VIH), c’est quoi ?

Share this article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next PostLes femmes hétéros ont-elles leur place dans les bars gay ? Previous PostLes utilisateurs gays de Airbnb subissent plus de discrimination que les couples hétéros