Histoire d’amour : rivales sur le tatami aux JO, puis mariées!

5 months ago — 2 min read — Pas de commentaire
By Julie Baquet

Rivales aux JO de 1992 de Barcelone, deux judokates se sont dit "oui" en 2016. De la compétition sur le tatami à l’amour, il n’y a qu’un Yuko, et c’est notre belle histoire du jour.

31 juillet 1992, Barcelone. Les Jeux Olympiques fêtent leurs 25 ans. Miriam Blasco judokate Espagnole et la Britannique Nicola Fairbrother se battent en finale pour remporter le Saint Graal : la médaille d’or dans la catégorie des moins de 56 kg. Miriam Blasco a les crocs. Cette médaille elle la veut plus que tout pour rendre hommage à son entraîneur Sergio Cardell. Ce dernier décède dans un accident de moto un mois et demi avant les Jeux, et la judokate se sent coupable car c’est elle qui lui avait prêté la moto.

Cris de joie, larmes de bonheur. Au terme d’un combat acharné, l’hispanique remporte la finale et devient la première femme médaillée d’or pour son pays. Ouvrant la voie du sport féminin en Espagne, Miriam Blasco stoppe le Judo après les JO. Nicola Fairbrother poursuit quand à elle sa carrière et remporte les titres de championne d’Europe et du monde.

Du tatami au mariage

Deux ans plus tard, la compétition sur le tatami a donné naissance à une belle histoire d’amour entre les deux judokates… jusqu’à se passer la bague au doigt en 2016. Petit clin d’œil : les amoureuses se sont échangées leurs médailles olympiques lors de la cérémonie de mariage « J’ai la médaille d’argent, elle l’or. Si j’avais perdu cette finale, je ne sais pas si cette relation aurait été la même », a déclaré amusée Miriam Blasco à la chaîne de télévision publique espagnole RTVE le 24 juillet dernier. Car cette histoire était jusqu’à présent restée secrète…

 

Vous aimerez aussi

Des couples gays se rencontrent pour la première fois après s’être aimés par webcam

Share this article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next PostIl transforme des Barbie en RuPaul's Drag Race Previous PostA quand une dégustation comme le Milkshake Festival en France ?